Frégate’s got (jeunes) talents au Marius Staquet de Mouscron

Pour cette septième édition de la finale du concours international des jeunes talents, le principe reste le même : promouvoir la culture de tout horizon et donner une chance à des jeunes groupes de se produire sur scène.

À la présentation, on retrouve le sympathique et humoristique Frédéric Admont, organisateur et animateur à la MJ «La Frégate ». Cette année, il a décidé de remettre les talents de la MJ à l’honneur. Fini la présence de guest star telle Elliot, place aux produits locaux avec les jeunes des ateliers clowns et danse. «J’ai voulu changer de cap, explique Fred. Je me suis fait la réflexion que des talents, nous en possédions beaucoup dans nos ateliers et c’était une belle occasion de les mettre en avant. En plus, vous avez pu remarquer qu’ils étaient vraiment bons et à l’aise sur scène (alors que les participants à l’atelier clown n’ont qu’entre 7 et 12 ans). J’ai pris le risque de ne pas inviter une star. Cela a ramené moins de monde mais, au moins, je suis sûr que les 160 personnes présentes ce soir sont là pour admirer le show et pas juste pour un guest ».

L’international porte bien son nom

Dans le nom du concours, le mot international revêt une grande importance. En effet, au niveau des candidats, nous retrouvons des Parisiens, des gens du Nord, de Bruxelles. Petite déception, une seule Mouscronnoise (d’origine normande) représentait la cité hurlue. «Je ne parlerai pas de déception, enchaîne l’organisateur. Cela prouve que notre concours jouit d’une belle popularité, notamment sur le net. Puis, le niveau était très élevé cette année. Mais je suis heureux que Soni D représente la ville. Elle est, avant tout, là pour son talent, pas pour son origine ».

Un spectacle grandiose

Dès 19h30, les talents se sont enchaînés sur scène pour leur numéro de cinq minutes. Tous les goûts étaient représentés avec de la chanson, de la danse ou encore de l’humour.

Même si chacun a fait preuve de grands talents, quelques numéros sortaient vraiment du lot. Les benjamins du spectacle «Esteban et Diego », âgés d’à peine 12 et 16 ans, ont fait vibrer la salle sous leurs airs latinos. Dans un autre milieu, l’humoriste Loïk-Maël Nys a prouvé tout son talent et sa décontraction sur scène, se permettant même de jouer avec le public au gré de ses vannes. Enfin, petit cocorico à la seule locale, Soni D qui a proposé un numéro qui sort de l’ordinaire. Armés de sa voix et d’une simple pédale (qui permet de lancer des boucles de voix et autres sons), la Mouscronnoise a tenu la dragée haute pendant cinq minutes sans musicos mais grâce à sa voix suave.

Face à cette abondance de talents, le jury n’a pas eu la tâche facile. Il fallait pourtant bien définir un vainqueur dans chaque catégorie : chant, danse et art de la scène. Dans la première, c’est Agathe qui s’est imposée. Au niveau de la danse, le collectif parisien Jahdidoum a remporté les suffrages. Enfin, du côté des arts de la scène, Loïk-Maël Nys s’est imposé sans surprise tant sa prestation avait ravi le public. Chacun a reçu de M. Franceus un chèque de 500 € pour les pousser à continuer leur passion.

Pour les autres, la joie d’être présent sur scène a atténué la déception de la défaite. Une nouvelle chance leur sera offerte en 2014!

 

  • Arnaud smars