Prix mini à la foire aux disques

 

Organisée ce 14 décembre au Centr’expo, cette nouvelle édition est l’occasion idéale d’effectuer vos achats pour Noël.

Pauline VANDERBEKE

En cette péri ode de fin d’année, les paquets commencent à s’empiler au pied du sapin mais la course frénétique n’est pas encore terminée! Il manque toujours les cadeaux pour le cousin, l’oncle, le frère… Que leur offrir? Vous trouverez, sans aucun doute, la perle rare à la Foire aux disques, dvd et cd organisée ce dimanche 14 décembre.

Pour la treizième année consécutive, Vincent Gruart et son équipe de bénévoles permettront aux mélomanes de trouver leur bonheur. «Au niveau des exposants, nous affichons complet ! Une centaine de stands seront installée dans la salle jaune du centr’expo. Nous annonçons d’ailleurs un tiers de nouveaux vendeurs venus, principalement, de l’étranger (Allemagne, France, Hollande Angleterre). Pas mal de nouveautés seront donc proposées aux visiteurs. L’inscription massive d’étrangers démontre que la foire mouscronnoise acquiert une certaine renommée ! C’est réjouissant en cette période de crise! De nombreux salons consacrés à la musique ont périclité ces dernières années. Le téléchargement sur Internet a causé pas mal de tort.».

Le retour des 33 toursLa crise financière actuelle n’arrange pas les affaires. Les gens réfléchissent à deux fois avant d’acheter un film ou un disque. Afin d’écouler leur stock, les marchands réduiront donc leur prix. L’occasion de réaliser des achats à prix malin. Outre les cd, les collectionneurs de vinyles ne sont pas oubliés! Les stars incontournables ne varient pas. Johnny Hallyday et Mylène Farmer remportent encore et toujours la palme d’or même si Madonna fait son grand retour. «Avec la mise sur le marché de la platine vinyle que l’on peut brancher sur l’ordinateur, les 33 tours devraient connaître un nouveau succès».

Produits d’entretien, merchandisingLes cinéphiles seront gâtés aussi. Des centaines de films (policiers, horreur, aventure) seront disponibles. Les coffrets de séries seront à la fête à prix très doux, à l’instar des longs métrages à édition limitée et des comédies musicales. «Les visiteurs trouveront tout le nécessaire pour protéger les disques, cd ou Dvd, remplacer les boîtes cassées, des centreurs de CD, nettoyer à des prix imbattables. Il y aura aussi des vêtements à l’effigie de stars». Petit rappel important, l’entièreté des bénéfices de la foire sera renversée à l’ASBL La Frégate (maison de jeunes) afin d’y organiser des activités pour les enfants. Une raison de plus d’aller au centre expo ce dimanche!

2 euros (gratuit enfant -12 ans)

Centre expo (rue de Menin) le dimanche 14 décembre de 10h à 18h.

Ce talent qui n’attend pas le nombre des années…

 

Samedi soir, la finale « Jeunes Talents » a proposé treize spectacles pour le prix d’un ! Un vivier d’artistes au talent surprenant.

 

Thomas TURILLON

Le niveau de la finale internationale « Jeunes Talents » ne cesse de s’accroître édition après édition.

L’événement semble devenir une référence à voir la qualité croissante des candidats qui veulent s’y affronter ! Des artistes de plus en plus talentueux qui doivent se dire que c’est the place to be.

Samedi, dans la salle remplie du Raymond Devos, on en était à la cinquième édition. Douze plateaux se sont enchaînés sur trois catégories : le chant, la danse et l’art de la scène. Bien que les candidats soient tous de très bon niveau, le jury comme le public n’ont pas eu trop de mal à désigner des vainqueurs qui avaient chacun un petit plus qui a fait la différence.

En chant, c’est la Marseillaise (bien la Marseillaise, et non la Brabançonne) Marion Pochoy qui a brillé, épaulée par un pianiste et un danseur à la gestuelle mécanique. Une chorégraphie mêlant masques blancs et petites bougies rendant le moment magique. Une prestation d’autant plus honorable qu’il s’agissait d’une chanson originale dont elle a coécrit les paroles avouait la demoiselle à Laurent Harduin, le maître de cérémonie. Le jury a également tenu à décerner un prix « Coup de coeur » à la très jeune Elise Voillot pour son interprétation réussie des Cranberries.

Côté danse, le ciel a envoyé trois petites fées aux robes rouges d’onze et douze ans venues de Tubize. Des claquettes tapées de concert sur des tonalités celtiques n’ont pu laisser la salle indifférente face à telle prouesse visuelle.

Enfin, le prix « Art de la scène » est allé au régional de l’étape, l’imitateur Fabian De Vriendt. Avec lui, Chirac a fait la tournée des bars hurlus. Il y a rencontré nos représentants avec qui il n’est pas allé avec le dos de la cuillère.

D’autres imitations, parfois rares, telles qu’Arno, Raphaël ou Mika valaient le coup d’oreille. « Je n’y croyais pas vraiment, d’autant que je suis malade depuis le début de la semaine. Heureusement que la cortisone était là pour me faire tenir ! » avoue, trophée dans une main et chèque de 500 € dans l’autre, celui qui est également l’actuel « Mister Mouscron ».

André Lamy a assuré la seconde partie, avec ses têtes de Turc favorites, essentiellement Michel Daerden et Fabiola ! Mouscron oblige, le Thierry Le Luron belge n’a pas manqué de proposer une fine imitation de Devos.

« On est vraiment content de cette soirée. Il y a pas mal de positif à retenir, surtout lorsque le public vient nous dire qu’on n’a rien à envier aux autres concours. Un compliment chouette pour toute l’équipe » assure de son côté Fred Admont de la Frégate, organisateur de la soirée avec le service Jeunesse de la Ville.

 

Open Stage : ça démarre samedi

 

Le concours de jeunes talents Open Stage débute ce samedi à Mouscron. Quatre formation tenteront de séduire musicalement.

Les organisateurs du con cours musical «Open Stage» vous invitent à découvrir les 12 artistes retenus pour les «présélections» de la 6e édition.

Open stage est ouvert aux artistes de trois régions : Flandre Occidentale, Wallonie Picarde et Lille Métropole. Ce concours, ouvert à tous les styles, et se veut être un soutien pour les talents de la région en leur proposant de nombreuses récompenses : prestations, bons d’achat, aide, résidence, con certs, etc.

La nouvelle édition démarre le samedi 8 novembre à 20h à la MJ La Frégate, à Mouscron, avec «Grasshopper» (Lille), «Cova 10» (Estaimpuis – Mouscron), «Ace Out» (Lille) et «Salweno» (Kortrijk).

Ensuite à la JH Krak à Avelgem le samedi 15 novembre à 20h avec «Sim#6» (Lille), «Red Malice» (Harelbeke), «Romain Lefevre» (Lille) et «Kharo» (Lille).

Et pour terminer, le vendredi 21 novembre à 20h, à la MJ La Ruche à Mouscron : «Aka Point» (Tournai), «Abused» (Kortrijk), «Thee Marving Gays» (Tournai) et «Joanne» (Lille).

À découvrir samediGrasshopper. Formé en 2005, il propose un rock survitaminé qui puise ses inspirations dans des groupes comme «Sonic Youth», «dEUS», «Pavement»,…

Cova 10. Des jeunes musiciens originaires de Tournai et sa région. Leur musique est orientée vers le Reggae, le Ska et le Punk,… Objectif : la scène et son public, et s’amuser avec beaucoup d’énergie.

Ace Out. Groupe lillois, qui après 150 concerts en 5 ans, a su imposer son style. Plusieurs premières parties («Nada Surf», «Mass Hysteria», «Aqme»…).

Salweno. Groupe courtraisien. Axé à ses débuts sur des compositions acoustiques. Leur style, dans la lignée de «The Pixies», «Radiohead» ou encore «The Beatles», avec des influences vers le jazz, l’electro ou… le disco.

Chaque artiste ou groupe se produira durant 20 minutes. Entrée par soir : 3 euros (1 euro pour les membres MJ) www.openstage.zik.mu – www.mjlafregate.be, www.mjlaruche.be – www.centrecultureldemouscron.be

«ÉTE SOLIDAIRE» CITOYEN ET CONVIVIAL A MOUSCRON

 

Les participants à «Été solidaire, je suis partenaire» ont été conviés, hier, pour le bilan de cette opération 2008.

 

Aurélie VANDECASTEELE

Bonne ambiance à la Frégate, ce jeudi midi, où étaient réunis les différents acteurs de l’opération «Eté solidaire, je suis partenaire». Jeunes et équipes d’encadrement clôturaient ces semaines de solidarité autour d’un barbecue, l’occasion de se rappeler de bons souvenirs et de faire le bilan de cette édition 2008. Ludovic Billet, coordinateur, nous explique. «Deux services s’unissent pour la mise en place d' »Été solidaire », à savoir la Maison de la Santé et le service Jeunesse. L’idée est de donner aux jeunes, de 15 à 21 ans, une première expérience du monde du travail, associé à un projet citoyen. Car les jeunes réalisent des actions qui améliorent le quotidien des gens, embellissent leur quartier, etc.»

Le thème de cette année était «L’environnement». Trente-trois jeunes ont participé à l’opération. Dix-huit se sont réparti les tâches entre le parking Métropole et sa fresque, l’ASBL Eléa (conception de mobilier en carton et de panneaux didactiques), les aires de jeux mouscronnoises, la Prairie, et d’autres espaces verts qui avaient besoin d’un peu d’entretien! Les autres jeunes se sont associés à la Société de Logements, pour remettre en état les jardins des maisons inoccupées. «Une tâche très difficile, quand on sait que certains jardins étaient à l’abandon depuis des années! Et les jeunes ont même abattu plus de travail que prévu, ce qui est remarquable!». Enfin, l’un des projets consistait à la rénovation du Chalet installé place de la Liberté au Tuquet.

 

Vacances à la Frégate

 

La Maison de jeunes la Frégate a proposé des animations durant une bonne partie de l’été et ce pour le plaisir de ces membres.

Semaine de sorties presque payées de leur «poche»…

En juillet, durant une semaine, des jeunes âgés de 7 à 14 ans ont participé à des excursions diverses telles que la mer, le zoo de Lille, un ciné, le musée d’histoire naturelle, Océade, etc.

Heureusement pour les parents, ils n’ont pas dû payer la totalité de ces sorties. En effet, les gamins s’étaient démenés pour obtenir une partie de l’argent nécessaire à ces activités extérieures à la maison de jeunes.

Une vente de muguet le 1er mai, une participation à la brocante de la ducasse du Nouveau Monde, une tombola lors des portes ouvertes de la Frégate,. ont permis de réaliser un bénéfice pour cette semaine pas comme les autres.

Au final, un vrai dépaysement!

Kyrielle d’activités en aoûtPour les petits, les 3-6 ans, il n’y avait que de la psychomotricité de prévue. Mais au vu du nombre de participants, on peut dire que ce fut une belle réussite.

Les moyens (7-12 ans), eux, avaient des après midis bien chargées avec des ateliers techniques de peinture, jeux de société, pâtes en tout genre (à modeler, sablé, etc.) mais aussi une sortie tous les mercredis.

Quant aux grands, les plus de 12 ans, divers ateliers créatifs, des excursions ainsi qu’un projet de rénovation d’un module en bois de l’école Saint-Exupéry occupaient une partie de leur temps.

«Ce projet a pour but de décentraliser les jeunes de la Frégate, précise Frédéric Admont, coordinateur de la maison de jeunes. On va poncer, mettre une couche de primaire, puis dessiner au crayon des animaux et ensuite les peindre».

Une équipe renforcéeDepuis le début du mois d’avril, quatre animateurs sont venus étoffer l’équipe animatrice existante. Tout cela grâce à la Région wallone, la Communauté française, la Fédération, etc. Le «sang nouveau» apportera sans aucun doute, de nouvelles activités mais aussi une nouvelle dynamique à la maison de jeunes.

Nouveauté à la rentréeSuite à des appels à projet, deux nouveaux ateliers verront le jour. Le premier «Ordinews» sera une sorte de journal qui conseillera sur ce qui est légal en matière de copie dans le but de diminuer le piratage.

Le second consistera en la création d’un film d’animation.

La psychomotricité sera à nouveau programmée suite à une forte demande.

En plus de ça, certains pourront s’essayer au synthé, au théâtre ou encore à des techniques de peinture en tout genre.

On me souffle aussi la création d’un studio d’enregistrement pour les groupes musicaux de la Frégate mais apparemment, rien n’est sûr pour le moment.