Nouveau capitaine à bord

  • Source: lavenir
  • B.H.

Davy Willaume à embarquer à La Frégate à 12 ans. Fidèle à la Maison de jeunes, il a pourtant été contraint de quitter temporairement la structure pour cause de déménagement. Finalement de retour dans la cité des Hurlus, à 25 ans, il revient, cette fois, pour faire partie de l’équipage! Une première pour ce jeune ouvrier qui cumule l’animation à son job chez «Abriso» à Anzegem…

Après deux semaines de stage, l’expérience est-elle à oublier ou réitérer ?

Ce sont les animateurs en place qui m’ont proposé de prendre un groupe en charge. Je n’avais ni l’idée, ni l’expérience pour me lancer. J’appréhendais : va-t-on me respecter ? Quelle crédibilité auprès des jeunes ? Au final, j’en titre un bilan positif. Donc à refaire, certainement !

Ce n’est pourtant pas ta formation de base…

Du tout. Je suis ouvrier depuis deux ans pour la société Abriso nv (NDLR active dans le domaine de l’emballage et des matériaux d’isolation pour le bâtiment). Je ne dispose pas de brevet d’animateur. Autodidacte, c’est l’expérience qui me permet de gérer les situations de conflits et les fortes têtes… Durant ces vacances, j’ai cumulé mes horaires d’équipes et l’animation de groupe. Des journées bien chargées…

Tes talents artistiques ont été mis en avant pour le projet ?

Avec les jeunes, nous réalisons les fresques qui occuperont le mur de la cour intérieure. J’apprécie beaucoup le dessin. J’ai déjà reproduit de nombreux modèles chez des particuliers pour décorer la chambre d’enfant. Une passion que j’apprends aujourd’hui à partager.

 

PID_$365476$_fb7e783c-a4cf-11e2-b013-2c72aa4d3473_original[1]

La Frégate à l’heure de « l’urban déco »

 

  • source: lavenir.net
  • Barbara HERPOEL

 

Tout un art…

Un courant artistique envahit la cité mouscronnoise. De l’extérieur de La Frégate, on en découvre les premiers signes : un mur entièrement peint d’une couleur rouge vive qui attend d’être habillé de 7 panneaux colorés. 7? Un pour chaque lettre de F-R-E-G-A-T-E…

L’art urbain, (ici nommé Urban Déco) est un mouvement artistique contemporain qui regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue ou dans des endroits publics. Il englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers, l’affichage voire le «yarn bombing». Durant deux semaines, La Frégate s’est ainsi plongée dans cette vague avec l’espoir de dévoiler de nouveaux artistes.

On plante d’abord le décor

«Avant de se lancer dans la technique proprement dite, nous avons assisté à deux séances d’information pour ensuite visiter l’exposition’’Au-delà du street art’’ à Paris. Je pense qu’il est important de d’abord se familiariser avec la matière avant de démarrer la création. Toutes les techniques ont ensuite été étudiées : pochoir,’’yarn bombing’’ (consiste à recouvrir le mobilier urbain de tricot),’’tape art’’ (création d’œuvre à l’aide de ruban adhésif), le détournement (réalisation d’une nouvelle image à partir d’un panneau existant)…», énumère Elaine, animatrice de la Maison de jeunes.

Toute l’utilité d’un bouquin

Non loin de ces artistes en herbe, l’on troque le pinceau pour la plume. En partenariat avec la Bibliothèque de Mouscron, les jeunes (de 8 à 12 ans) se lancent dans la réalisation d’un ouvrage personnalisé et apprennent à développer les différentes techniques d’impression : tampons encreurs, monotype, sérigraphie… En fin de stage, chacun repartira avec un support sous forme d’accordéon.

«L’apprentissage de la lecture est indirect. Les livres nous servent d’outils dans nos ateliers : comment réaliser un pochoir, portrait d’un artiste… Ils sont parcourus ensemble et restent à disposition pour s’en inspirer. Une manière de leur faire découvrir naturellement l’utilité d’un bouquin », explique Julie Liados, animatrice.

Bilan de ces vacances de printemps? «En parallèle à ce nouvel atelier, le camp nature a également remporté un franc succès », ajoute Elaine. Vingt-quatre enfants, de 7 à 12 ans, sont allés à la découverte des sentiers du domaine de Chevetogne, sa faune, sa flore et ses trésors cachés.

Et pour ceux qui auraient manqué l’appel, La Frégate propose, en association avec d’autres Maisons de jeunes de la région, un «Wapicyclette» : un circuit en étapes à la découverte des structures voisines. Départ prévu le 1er  juillet.

 

PID_$365314$_f9f31c02-a4cf-11e2-b013-2c72aa4d3473_original[1]

Coup dur pour le « Hurlus Glide Rock »

Sur le parking Centre de la rue du Christ, à l’écart de la foule présente à la Grand-Place et ses alentours, la Maison de jeunes «La Frégate» organisait la quatrième édition de son festival «Hurlus Glide Rock». Au programme : deux jours de musique, des artistes aux styles différents et des univers décalés.

Deux scènes plutôt qu’une

Cette année, deux scènes avaient été installées pour permettre au public de ne jamais se retrouver «à court de musique». Elaine Deroose, animatrice à «La Frégate», explique : «Le fait de disposer de deux scènes nous permet d’enchaîner plus facilement entre les groupes. Nous pouvons installer et démonter le matériel pendant qu’un autre artiste se produit. »

Autre nouveauté, le festival n’a pas accueilli de groupe de la Maison de jeunes lors de cette édition. Elaine apporte quelques précisions : «D’habitude, nous aimons que les groupes de La Frégate montent sur scène. Cette année, c’est différent car nos membres ne sont pas prêts à assurer un show entier. Il serait difficile de devoir changer après chaque phase de jeu. Nous nous sommes donc tournés vers l’extérieur en privilégiant tout de même des groupes de la région ».

Bagarres à coups de couteau

L’objectif de la Maison de jeunes, grâce à ce week-end, est de sortir de la tranche d’âge des 12 – 26 ans. Avec un festival gratuit, où l’ambiance rock se mélange à la soul-funk ou encore à des groupes plus éclectiques, «La Frégate» disposait des moyens nécessaires pour assurer deux jours de musique de nature à satisfaire le grand public.

Malheureusement pour les organisateurs, artistes et bénévoles qui avaient mis leur motivation au service de ce projet, la soirée de samedi a été fortement perturbée suite à une altercation avec bagarres à coups de poing et de couteau…

Les organisateurs confient : «La police est intervenue rapidement. Les échauffourées ont encore duré lorsque les agents étaient sur place. Heureusement, il n’y a pas de blessé. Mais nous avons tout de même pris la décision d’annuler le deuxième jour du festival afin de garantir la sécurité des spectateurs. Nous nous en excusons auprès de tous : artistes, bénévoles et public. »

La décision prise par «La Frégate» met évidence le sérieux de la Maison de jeunes et son sens des responsabilités, avec son souhait de maintenir avant tout la bonne ambiance à laquelle son public est habitué.

Les organisateurs ajoutent d’ailleurs : «La situation est triste. Nous nous sommes tous beaucoup investis dans ce week-end. Mais nous nous rattraperons. Nous trouverons une solution pour rebondir sur ce malheureux événement. »

Et indirectement ainsi battre en brèche la bêtise de certaines personnes.

  • Source: lavenir
  • Mickaël MATHIS

Joyeux Noël au Nouveau-monde

MOUSCRON –  Ce vendredi 16 décembre, de 18 à 20 h, le quartier du Nouveau-Monde vivra à l’heure de son marché de Noël. Le rendez-vous est fixé en la salle paroissiale, rue du Nouveau-Monde, où artisans et autres associations locales (Estrella, Terre Nouvelle, le Déclic…) présenteront leurs produits originaux. Les clowns en herbe de l’atelier « art de la rue » de la MJ « La Frégate » proposeront quant à eux des animations originales tandis que les plus petits auront également le loisir de se faire grimer…

Le père Noël sera bien évidemment l’invité d’honneur de ce début de soirée. Les enfants pourront poser en sa compagnie pour une photo souvenir (1 €) vendue au profit de l’ASBL Estrella.

Enfin, afin de décorer le sapin, chaque personne est invitée à y accrocher une boule ou autre décoration personnalisée, en échange de quoi, il recevra une coquille de Noël. Entrée gratuite.

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20111216_00094667&postcode=7700

%d blogueurs aiment cette page :