La Frégate à l’heure de « l’urban déco »

 

  • source: lavenir.net
  • Barbara HERPOEL

 

Tout un art…

Un courant artistique envahit la cité mouscronnoise. De l’extérieur de La Frégate, on en découvre les premiers signes : un mur entièrement peint d’une couleur rouge vive qui attend d’être habillé de 7 panneaux colorés. 7? Un pour chaque lettre de F-R-E-G-A-T-E…

L’art urbain, (ici nommé Urban Déco) est un mouvement artistique contemporain qui regroupe toutes les formes d’art réalisées dans la rue ou dans des endroits publics. Il englobe diverses techniques telles que le graffiti, le pochoir, la mosaïque, les stickers, l’affichage voire le «yarn bombing». Durant deux semaines, La Frégate s’est ainsi plongée dans cette vague avec l’espoir de dévoiler de nouveaux artistes.

On plante d’abord le décor

«Avant de se lancer dans la technique proprement dite, nous avons assisté à deux séances d’information pour ensuite visiter l’exposition’’Au-delà du street art’’ à Paris. Je pense qu’il est important de d’abord se familiariser avec la matière avant de démarrer la création. Toutes les techniques ont ensuite été étudiées : pochoir,’’yarn bombing’’ (consiste à recouvrir le mobilier urbain de tricot),’’tape art’’ (création d’œuvre à l’aide de ruban adhésif), le détournement (réalisation d’une nouvelle image à partir d’un panneau existant)…», énumère Elaine, animatrice de la Maison de jeunes.

Toute l’utilité d’un bouquin

Non loin de ces artistes en herbe, l’on troque le pinceau pour la plume. En partenariat avec la Bibliothèque de Mouscron, les jeunes (de 8 à 12 ans) se lancent dans la réalisation d’un ouvrage personnalisé et apprennent à développer les différentes techniques d’impression : tampons encreurs, monotype, sérigraphie… En fin de stage, chacun repartira avec un support sous forme d’accordéon.

«L’apprentissage de la lecture est indirect. Les livres nous servent d’outils dans nos ateliers : comment réaliser un pochoir, portrait d’un artiste… Ils sont parcourus ensemble et restent à disposition pour s’en inspirer. Une manière de leur faire découvrir naturellement l’utilité d’un bouquin », explique Julie Liados, animatrice.

Bilan de ces vacances de printemps? «En parallèle à ce nouvel atelier, le camp nature a également remporté un franc succès », ajoute Elaine. Vingt-quatre enfants, de 7 à 12 ans, sont allés à la découverte des sentiers du domaine de Chevetogne, sa faune, sa flore et ses trésors cachés.

Et pour ceux qui auraient manqué l’appel, La Frégate propose, en association avec d’autres Maisons de jeunes de la région, un «Wapicyclette» : un circuit en étapes à la découverte des structures voisines. Départ prévu le 1er  juillet.

 

PID_$365314$_f9f31c02-a4cf-11e2-b013-2c72aa4d3473_original[1]