Coup dur pour le « Hurlus Glide Rock »

Sur le parking Centre de la rue du Christ, à l’écart de la foule présente à la Grand-Place et ses alentours, la Maison de jeunes «La Frégate» organisait la quatrième édition de son festival «Hurlus Glide Rock». Au programme : deux jours de musique, des artistes aux styles différents et des univers décalés.

Deux scènes plutôt qu’une

Cette année, deux scènes avaient été installées pour permettre au public de ne jamais se retrouver «à court de musique». Elaine Deroose, animatrice à «La Frégate», explique : «Le fait de disposer de deux scènes nous permet d’enchaîner plus facilement entre les groupes. Nous pouvons installer et démonter le matériel pendant qu’un autre artiste se produit. »

Autre nouveauté, le festival n’a pas accueilli de groupe de la Maison de jeunes lors de cette édition. Elaine apporte quelques précisions : «D’habitude, nous aimons que les groupes de La Frégate montent sur scène. Cette année, c’est différent car nos membres ne sont pas prêts à assurer un show entier. Il serait difficile de devoir changer après chaque phase de jeu. Nous nous sommes donc tournés vers l’extérieur en privilégiant tout de même des groupes de la région ».

Bagarres à coups de couteau

L’objectif de la Maison de jeunes, grâce à ce week-end, est de sortir de la tranche d’âge des 12 – 26 ans. Avec un festival gratuit, où l’ambiance rock se mélange à la soul-funk ou encore à des groupes plus éclectiques, «La Frégate» disposait des moyens nécessaires pour assurer deux jours de musique de nature à satisfaire le grand public.

Malheureusement pour les organisateurs, artistes et bénévoles qui avaient mis leur motivation au service de ce projet, la soirée de samedi a été fortement perturbée suite à une altercation avec bagarres à coups de poing et de couteau…

Les organisateurs confient : «La police est intervenue rapidement. Les échauffourées ont encore duré lorsque les agents étaient sur place. Heureusement, il n’y a pas de blessé. Mais nous avons tout de même pris la décision d’annuler le deuxième jour du festival afin de garantir la sécurité des spectateurs. Nous nous en excusons auprès de tous : artistes, bénévoles et public. »

La décision prise par «La Frégate» met évidence le sérieux de la Maison de jeunes et son sens des responsabilités, avec son souhait de maintenir avant tout la bonne ambiance à laquelle son public est habitué.

Les organisateurs ajoutent d’ailleurs : «La situation est triste. Nous nous sommes tous beaucoup investis dans ce week-end. Mais nous nous rattraperons. Nous trouverons une solution pour rebondir sur ce malheureux événement. »

Et indirectement ainsi battre en brèche la bêtise de certaines personnes.

  • Source: lavenir
  • Mickaël MATHIS

BENEVOLES WANTED !

Nous sommes à la recherche de bénévoles le samedi 6 et 7 octobre 2012. Les bénévoles seront chargés de l’accueil du public, de l’accueil des artistes, de la maintenance du site, de la logistique technique, des caisses tickets, du stand boissons, … En contrepartie, ceux-ci reçoivent boissons, nourritures et accès aux concerts.

Le Festival Hurlus Glide Rock, organisé par la Frégate et Gaw ! Recordings se déroule durant le week-end des Hurlus à Mouscron. Durant deux jours, ce seront plus de 16 groupes qui se présenteront sur deux scènes différentes.

Nous recherchons des bénévoles disponibles le samedi de 14h à 17h, de 17h à 20h, le dimanche de 13h30 à 17h, de 17h à 20h. Nous recherchons également des personnes supplémentaires pour la logistique technique le samedi de 9h à 12h et le dimanche de 20h à 22h.

Si vous souhaitez participer en tant que bénévoles, veuillez faire une demande de formulaire d’inscription à Elaine : elaine@mjlafregate.be ou passez à l’accueil tous les jours de le semaine à partir de 16h jusque 20h.

Un soir pour dénicher des talents – Article « lavenir.net » – Thomas TURILLON

article original ici

Venus de Belgique et de France, ils étaient nombreux à confronter leur stress au regard du public du Centre culturel mouscronnois afin de (dé) montrer leur talent, qu’il soit en chant, en humour ou en danse. Dix passages – en groupe ou en solo – qui ont donné du fil à retordre au jury de chacune des catégories dans le cadre de la finale bisannuelle «Jeunes talents» non plus organisée par le service Jeunesse mais par l’ASBL Fous Rires Garantis, Gaw! Recordings et la Frégate.

De l’humour,

même dans la présentation À la présentation par contre, rien n’a changé. Et c’est tant mieux a-t-on envie d’écrire. Un duo s’est partagé le micro : Laurent Harduin et Fred Admont toujours là pour apporter son humour qui lui est propre.

Ce concours, c’était aussi une finale Artizic. C’est la classe de diction de Martine Vandepeene qui l’a remportée. Tous les petits jeunes ont eu l’opportunité d’enregistrer leur chanson mais aussi de l’interpréter sur scène. «Moins de voiture, moins de moteurs. Plus de nature, plus de bonheur…» Un hymne heureux pour une meilleure prise de conscience.

Elliot, cerise sur le gâteau

Avant la remise des prix par le jury (dont le chanteur Yves Ghiot, premier gagnant de la finale en 2000), la soirée s’est clôturée par le nouveau spectacle d’Elliot, boule de nerfs mêlant ses deux passions: humour et mime. On pourrait en ajouter une troisième : celle de la musculation qu’il n’a pas hésité à mettre en exergue au travers de son rôle de… gladiateur! Un spectacle où l’interaction avec le public était constante. «31,7 % de la population fume du cannabis. Je veux donc voir un tiers de la salle avec le doigt levé!» Il a aussi évoqué les séances de PowerPlate, disjoncté après avoir humé une belle dose d’Air Wick senteur nénuphar ou encore réécrit le «Petit chaperon rouge» avec son Happy Meal Nuggets se baladant dans le bois de Boulogne… Fous rires garantis!

* Source: L Avenir
* Thomas TURILLON

«Gaw! Recordings» : un studio d’enregistrement à La Frégate

Pauline SCHARLAEKEN
La Frégate a acquis depuis peu la console qui lui manquait afin de finaliser son projet de studio. C’est grâce aux bénéfices des entrées de la 13e foire aux disques de Mouscron, organisée par Vincent Gruart, que cet achat a été permis.

Ce studio n’aurait cependant pas pu voir le jour, sans la motivation et la détermination de Gaëtan Vandamme et Justin Gistelinck, deux membres de la Maison de jeunes.

Ces deux Mouscronnois ont toujours baigné dans la musique et plus particulièrement dans l’univers rock. Ils ont fait partie de différents groupes locaux tels que «Nutella», « Either», «Bobbie Camionette», etc. Ils ont même eu l’occasion de monter sur la scène des «24 heures», en première partie des célèbres « Sharko».

Pour tousC’est suite à un constat mais aussi à une envie, qu’ils ont eu l’idée de ce studio :

«Les studios les plus proches se trouvent à Tournai et Lille. Un enregistrement dure environ 3-4 jours et comme il faut se déplacer mais aussi déplacer tout son matériel, ce n’est parfois pas évident» souligne Justin, ce licencié en Communication et en Histoire de l’art.

Au départ, ce studio permettra aux groupes de la Frégate de mettre leur «zik» sur support et plus spécifiquement sur une compilation qui sortira dans le courant du mois d’avril. Sur cette dernière, on devrait retrouver la dizaine de groupes qui répètent régulièrement dans les locaux du bâtiment de la rue du Nouveau-Monde. Pensons notamment à «Letargi-X», «The lie » ou encore «J’aime le bruit». Ensuite, «Gaw ! Recordings» sera disponible pour des enregistrements d’autres groupes, mais aussi pour des voix de théâtre, des jingles, des émissions de radio, etc.

Refaire de Mouscron un pôle artistiqueDans la foulée, nos jeunes mélomanes nous font écouter quelques morceaux de rock mais aussi de Tecktonik. Pas de doute, le son est de qualité professionnelle. «On voudrait que Mouscron redevienne une plate-forme musicale, un pôle artistique comme avant avec Marcel Dekeuleleire » confie Gaëtan, ingénieur du son.

Il faut dire que lui et Justin, voient en «Gaw ! Recordings» l’opportunité d’allier travail et passion.

Pierre Mercier, le coordinateur des groupes de la maison de jeunes signale de son côté qu’une fois par mois, des concerts ont lieu au sein de la Maison de jeunes et révèle déjà que le «Freegapalooza Festival» pourrait faire son grand retour prochainement après une dizaine d’années d’absence.

Enfin, notez que le 7 mars, c’est «Panoply» qui se produira en concert à «La Frégate» dès 20h30 (2€ pour les membres et 4€ pour les non-membres).

Gaw ! Recordings au 0498 218 416

contact@gawrecordings.com www.gawrecordings.com